Bricolage – Une jolie médaille en pâte à sel pour Super Papa

IMG_2943

Y’a pas que le foot dans la vie, y’a la fête des Pères aussi! Bon, entre les travaux, le boulot, la préparation d’un méga Enterrement de Vie de Jeune Fille de ouuuuuuuf pour ma Poulette d’amour (je vous en parle tout bientôt bientôt), bref le tourbillon de nos quotidiens à toutes, je n’ai pas vraiment eu le temps de faire mille trucs avec Petit Citron pour Happy Dad.

MAIS, heureusement pour nous, un jour, quelqu’un a inventé l’arme ultime pour réaliser des cadeaux personnalisés par nos adorables petites têtes blondes : la pâte à sel !

T’as toujours de quoi en faire à la maison, tu peux en faire avec des enfants très petits vu qu’ils peuvent la mettre en bouche (et, en général, ils ne le font qu’une fois mouhahahahaha), et ça te fait d’un coup pleeeiiiiiiin de cadeaux pour tous les papas de la famille. Pourquoi s’en priver?

Vu que j’ai la mémoire de Doris dans Nemo, à chaque fois, je me retrouve à vérifier les ingrédients pour la fabrication de la pâte à sel. Donc, au cas où, je vous le partage aussi en me disant que je ne dois pas être la seule dans le cas. Rassurez-moi, je ne suis pas la seule dans le cas hein? (Bon, au pire, ça me fera un super mémo pour les prochaines fois)

Ce qu’il vous faut pour réaliser votre médaille de Super Papa:

  • 1 verre d’eau tiède
  • 1 verre de sel FIN (le gros sel de Camargue, ça marche moyen)
  • 2 verres de farine
  • du colorant alimentaire si vous souhaitez colorer directement votre pâte (ici, je ne l’ai pas fait)
  • de la peinture et des accessoires pour décorer vos créations
  • du ruban

C’est partiiiii !

Ici, je vous expliquerai juste la réalisation hyyyyyper facile de la médaille de Super Papa, mais libre court à votre imagination pour réaliser mille autres créations originales. Les formes à biscuits sont mes meilleures amies pour servir de base.

Ce jour là, Petit Citron a aussi réalisé un pot à crayon pour son arrière grand-père (avec un pot de yaourt en verre recouvert de pâte à sel et décoré de coquillages), des mini-médailles en forme de coeur pour ses grands-pères et des petits animaux pour donner à qui elle veut (c’est ici que mes potes me remercient pour le joli petit hérisson ou escargot qui trône sur leur cheminée grâce à moi. Love ya les tatas et tontons).

Donc pour la médaille de Super Papa :

  • Mélangez tous les ingrédients de la pâte à sel en pétrissant avec les mains ;
  • Réalisez un boule bien lisse de pâte à sel ;
  • Etalez la pâte à sel au rouleau à pâtisserie. Vous pouvez laisser une épaisseur de 5 cm pour faire une belle grosse médaille bien lourde que Papa va gâlérer à porter toute la journée (niark niark niark) ;
  • Avec votre Petit Citron à vous, découpez la forme de la médaille avec un mug (le grand rond, pas le petit) ;
  • Avec un cure-dent, creusez les lettres. J’ai d’abord utilisé la technique du picotage pour créer les lettres avant de creuser de jolies lignes pour plus de facilité ;
  • Creusez un trou assez large avec votre cure-dent pour faire passer le ruban de la médaille ;
  • Décorez avec, par exemple, des coquillages ramenés de votre dernière virée aan zee ;
  • C’est parti pour la cuisson au four à 120° pendant une bonne quarantaine de minutes. Pour vérifier que la réalisation est bien cuite, il suffit de regarder son envers. Si la pâte n’a plus un aspect mouillé, c’est bon. Vous pouvez aussi le laisser sécher à l’air mais les réalisations sont plus solides avec la cuisson je trouve ;
  • On laisse refroidir puis on le peint à quatre mains ;
  • Une fois la peinture sèche, faites passer le ruban par le trou et nouez-le.

Et…

Tadaaaaaaaam

IMG_5628

Comme vous pouvez le remarquer sur la photo ci-dessus, Happy Dad s’est transformé en Super Papa flocké avec ses cadeaux du jour, Euro2016 oblige.

Une écharpe des Diables Rouges, le maillot officiel dans le petit sac, la médaille en pâte à sel et un joli porte-clefs mural décoré de ballons de foot comme cadeau réalisé par la Biche à l’école (si même les enseignants s’y mettent, on est foutues !)
Bref, un Happy Dad comblé et un Petit Citron qui nous clame haut et fort : “Je veux faire du football comme Papa”.

 

 

Laisser un commentaire