Tournée minérale – Pourquoi c’est pas si facile un mois sans alcool ?

©tourneeminerale.be

Début de la Tournée minérale en Belgique aujourd’hui. Objectif : passer tout le mois de février sans boire une goutte d’alcool. Le défi est lancé par la Fondation belge contre le Cancer, afin de sensibiliser un maximum de personnes aux effets de la consommation régulière de boissons alcoolisées. Me voilà embarquée dans l’aventure.

Parce que, quand on y réfléchit bien, l’alcool fait partie intégrante de notre vie (je dis “notre vie” parce que ça me fait moins culpabiliser). Du vin au resto, un apéro, une bière spéciale le soir en rentrant pour décompresser,… Bref, à part durant les 13 mois de ma grossesse et de mon allaitement, je ne pense pas avoir jamais fait l’impasse sur une occasion de boire un coup entre potes.

“Un mois sans? Un mois sain !”

Comme ils l’expliquent très justement sur le site web de la Tournée minérale : “Un verre de vin ou une bière après l’entraînement… Pour beaucoup, l’alcool fait partie de la routine (quotidienne). Les chiffres le montrent bien : en 2013, 82% des Belges buvaient de l’alcool, malgré les risques liés à cette consommation.”

À peine ces lignes lues, mon foie a décidé de se syndiquer. Je me suis donc empressée de m’inscrire pour le rassurer.

Tu bois pas? T’es enceinte ?

Mais, foncièrement, je sais que ce mois d’abstinence ne va pas être de tout repos pour plusieurs raisons :

  • Parce que dans la tête des gens, quand tu es une jeune femme, si tu refuses poliment un verre de vin à l’apéro, tu as automatiquement doit à : “Aaaaah, félicitations, t’es enceinte !” Well, well, well… Pour tout ceux qui se reconnaîtront, je vous invite à aller lire mon billet d’humeur sur le harcèlement social que subit mon utérus.
  • Parce que même quand on est Bob (celui qui conduit et qui boit pas), les gens ont tendance à insister : “Allez, un verre tu peux hein, c’est dans la limite”. Sauf que moi, en soirée, l’alcool, c’est un peu comme un vampire avec le goût du sang… Une fois que j’ai trempé mes lèvres dans un mojito, j’ai tendance à ne pas savoir m’arrêter jusqu’au moment où ma dignité rentre à la maison (en général avant moi d’ailleurs).
  • Parce qu’il faut avouer que l’offre est en général assez limitée en trucs sympas non-alcoolisés dans les bars.

Mocktails powa !

Bonne nouvelle : pour répondre à ce dernier inconvénient, on trouve pleiiiiin de recettes de mocktails et d’eaux aromatisées hyper sympas sur le site web de la Tournée Minérale ! Pour en avoir testés quelques-uns avec mes beaux-parents (qui ont commencé plus tôt leur mois sans alcool), je vous conseille le Mocktail Pamplemousse / Romarin

J’ai aussi découvert par la même occasion que le site de la Fondation belge contre le Cancer proposait aussi une foule d’idées pour des cocktails sans alcools mais également plein de recettes santé très sympas.

Bref, c’est parti mon kiki. On se retrouve dans un mois pour le bilan. Je vais en profiter pour essayer d’assainir mon mode de vie en général (coucou les baskets de course qui hibernent depuis l’automne dans le hall d’entrée).

Et, à tout ceux qui, comme moi, se sont inscrits à la Tournée Minérale (on est plus de 121 000 quand même) :

via GIPHY

Bon courage pour le carnaval 😀

 

Laisser un commentaire